Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le blog de profjuilleron.over-blog.com

Le blog de profjuilleron.over-blog.com

Blog de Mme Juilleron, professeur d'Histoire-Géographie en Lycée. Cartes, croquis et schémas, devoirs et corrections, exercices corrigés, méthodologie pour le Bac d'Histoire-Géographie.


Choc pétrolier

Publié par profjuilleron sur 8 Septembre 2016, 18:54pm

L'une des raisons de la crise de 1973 et de la période de dépression qui a suivi repose sur un conflit militaire et politique. Israël est en conflit avec ses voisins depuis sa création après la Seconde Guerre mondiale. Or, Israël est attaqué le 6 Octobre 1973 sur son sol par ses voisins Syriens et Egytiens. La guerre commence, et les Israëliens sont mal menés. Soutenus par les américains, qui lui livrent des armes par ponts aériens, les israëliens renversent la situation. Ils remportent finalement la guerre du Kippour (nom de la fête religieuse (Yom Kippour) interompue par la guerre)

En représaille, les pays membres de l'OPEP décident de réduire leur production de pétrole, d'augmenter les prix de 70% et de poser un embargo sur les exportations de brut à destination des Etats-Unis et de l'Europe occidentale. L'embargo dura 5 mois, et le prix du baril passa de 3 dollars à 12 dollars en 1973.

IMAGE 1

En 1970, le baril ne s’échangeait qu’à 1,8 dollar. Le rapport de forces entre les grands pays producteur du Golfe Persique et les pays occidentaux consommateur est en faveur des pays occidentaux. Mais les pays membres de l'OPEP présentaient que les pays occidentaux ne pouvaient de toute façon plus se passer du pétrole arabe. Les grandes firmes pétrolières ne faisaient plus la loi.

Avec l'augmentation brutale du prix du pétrole, logiquement, les économies occidentales dont la croissance repose largement sur une consommation frénétique d’or noir , sont stoppées dans leur croissance. La France n’est pas épargnée, les effets dévastateurs sont là : la production industrielle baisse de 15% et l’inflation repart à la hausse. Du coup, l’investissement s’effondre et le chômage s’envole, doublant en moins de deux ans. A l’été 1975, il y aura plus d’un million de demandeurs d’emploi en France. On referme définitivement la période des « trente glorieuses » .

IMAGE 2

Crises pétrolières de 1973, 1978 et 1991 liées à des crises et guerres au Moyen Orient + l'emballement la demande des pays émergents font que le prix du pétrole brut qui évoluait par "à coups" depuis plus de trente années semble pris de folie.

Choc pétrolier
Choc pétrolier
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents